Un scan, comment on fait ?

Posted on 29/11/2011

0


Bonjour à tous, aujourd’hui, vous allez découvrir tous les processus nécessaire à l’élaboration d’un scan en France, bien sur, ce que je vais vous expliquer n’est pas représentatif de l’ensemble des teams, il n’y a une méthode mais une multitude en fonction des teams.

En effet l’élaboration d’un chapitre requièrent plusieurs postes : le traducteur, le checkeur, le cleaneur, et l’éditeur. Chaque poste requière des compétences différentes, et demande un certain investissement en temps. Heureusement, la plupart des teams joue le jeu et forment les volontaires à tous ces différents postes.

La traducteur à pour but de transposer, le chapitre originale vers le français. Pour ce poste, il faut quand même une bonne base d’anglais et/ou de japonnais/coréen car une traduction mot par mot n’est pas envisageable, le sens des phrases est primordiale pour respecter le manga. Le but du traducteur est coller le plus prêt possible du chapitre d’origine. Les traducteurs peuvent s’aider d’outil comme Google Trad, Word Reference… pour s’aider mais en aucun cas pour faire une traduction complète. Un passage au correcteur orthographique de Word ou d’Open Office est recommandée pour facilitée la prochaine étape, le check.

Le checkeur, lui, à pour but de veiller à ce que la traduction sois fiable et sans faute de français. Même si la traduction d’un chapitre et sans fautes si le texte ne correspond pas aux chapitres d’origine, le chapitre restera de mauvaise qualité. Bref, il faut de bonnes connaissances en français (logique), et d’anglais.

Le cleaneur récupère le RAW (chapitre originale) ou chapitre US, et le nettoie, c’est-à-dire, qu’il enlève tout les textes, à l’intérieur et à l’extérieur des bulles, il s’occupe aussi de redimensionner les pages afin de les mettre dans une taille standard, pour cela il utilise un logiciel de retouche comme Photoshop (payant) ou The Gimp (gratuit).

L’éditeur quand à lui, récupère les pages cleanée afin d’y mettre la traduction checké, bien sur, il utilise lui aussi un logiciel de retouche, cependant, il garde toujours 2 versions de chaque page : le fichier d’enregistrement (PSD sous photoshop et XCF sous The Gimp) et la page finale (PNG, JPG…).

Une dernière étape est rajoutée en générale, il s’agit du Q-Check, c’est-à-dire, la vérification finale du chapitre, elle peut être effectué par le chef de projet du manga traduit, de la personne chargée des news de la team, du chef de la team…

Si vous voulez participer à l’élaboration des chapitres de vôtre manga préféré, il y a forcément un poste pour vous donc s vous avez du temps et surtout de la motivation, n’hésitez pas à proposer vos services à une team, car elles en ont toujours besoin.

D’autres articles suivront dans les jours à venir, qui donneront d’autres informations sur le fonctionnement des teams.